Nan Jiang

Nan Jiang

GHUZHENG, cithare chinoise


Une rencontre imaginaire, entre ciel et terre, entre le génie allemand de Leipzig et une joueuse de cithare chinoise. Le Guzheng [prononcer gutcheng] est un instrument fascinant par son jeu virtuose et sa sonorité si particulière. Ses vingt-et-une cordes couvrent quatre octaves et multiplient les possibilités. Le jeu de la main gauche, pouvant aussi bien moduler le son que créer un effet de vibrato, complète le caractère fascinant de cet instrument créé il y a plus de deux mille cinq cents ans. Habituée du voyage entre les répertoires, Nan JIANG se familiarise avec la musique ancienne au sein de l’ensemble Suonatori, en parallèle de sa carrière solo internationale. Elle s’apprête désormais à nous faire découvrir son  univers avec l’aide de Jean-Sébastien BACH !

Concerts donnés par cet artiste